Arnaque à l'achat de véhicule

Vous avez un véhicule à vendre. Vous passez une annonce, sur BMH, ou sur le Bon Coin. Vous recevez ensuite un SMS très sympathique, bien écrit, sans faute, avec une adresse mail.

Naturellement, vous foncez tête baissée : vous tentez de joindre le futur client sur son portable : pas de chance son n° est toujours occupé, sa messagerie est pleine.

Vous décidez alors de lui envoyer un mail de contact. Quelques temps plus tard, vous recevez une réponse : 

*********************************************** 

Bonsoir Monsieur xxxxxx,
 
Nous vous confirmons notre intérêt pour l'achat de votre véhicule et vous informons que nous envisageons effectuer cette transaction par chèque certifié de banque.
Notre fils qui est le bénéficiaire de ce cadeau surprise d'anniversaire réside au 2 Place du marché 95800 Cergy et il vous contactera pour effectuer l'enlèvement et la signature des différents documents de vente et de cession du véhicule après la réception et l'authentification du chèque par votre organisme bancaire.
Veuillez s'il vous plait nous octroyer une petite remise sur le prix de vente et dites nous également le mode de règlement qui vous conviendrait le mieux si nous parvenons à un accord étant donné que mon épouse et moi sommes en vacances hors métropole.
Nous souhaiterions savoir également s'il y a des frais à prévoir dans l'immédiat.
Dans l'attente de ces informations pour envisager plus aisément la suite de la transaction, recevez monsieur l'expression de nos salutations distinguées.
 
Cordialement
 
Mr Dechaumes
TEL: 09 77 19 56 64                     
 

Vous décidez alors de lui envoyer un mail de contact. Quelques temps plus tard, vous recevez une réponse : 

***********************************************

Là soit vous plongez et vous faites affaire, avec le risque de voir d'abord l'argent arriver sur votre compte, la voiture partir, puis l'argent retiré ensuite de votre compte pour chèque non apprivisionné.

Soit vous consultez internet et vous vous rendez-compte que c'est une arnaque ! Méfiance . . .