Jean-Pierre BIOT

Jean-Pierre BIOT

Jean-Pierre BIOT - Ecrivain Franc-Comtois

Jean-Pierre BIOT

écrivain Franc-Comtois

Ses livres sont en vente ici ! Utilisez le bouton de commande correspondant au livre choisi. Précisez le nom du destinataire de la dédicace.

Le livre, dédicacé par l'auteur, sera expédié dans le délai général de 5 jours, sans frais supplémentaires. Paiement sécurisé via paypal. Il n'est pas nécessaire de posséder un compte paypal pour régler en ligne. 

Acheter un livre de Jean-Pierre BIOT


L’amour en culottes courtes

L'amour en culotte courte de Jean-Pierre BIOTLa « Remise aux planches disjointes de l’Henri » accueille les Petits. Ils s’y retrouvent, à l’abri des regards indiscrets, pour jouer « au docteur », « au papa et à la maman »… troublés autant qu’émus, dans l’innocence et la candeur de l’Enfance.
Tapie dans l’ombre, tout près, patiente l’Adolescence, ses amours platoniques, fougueuses bien que cachées, tumultueuses bien que discrètes, toujours désirées, jamais avouées !
L’apprentissage de l’amour ... ces délicats moments de délicieuses douleurs... de honte en secrets, de secrets en non-dits, de non-dits en interdits...
Et tout ce qu’on n’a pas dit… !
Et puis on grandit ! Les illusions s’envolent… restent les émotions, les passions, les tourments…
Les destins se croisent, s’unissent, se haïssent, s’aiment, s’éloignent, se perdent... Naissent alors les amoureux, les forts en gueule, les mystérieux, les bons, les salauds, les perfides, les ivrognes… La vie quoi… c’est toi ! c’est moi ! c’est lui ! c’est l’autre !
Une intrigue policière se trame ...
Les années 50… et avant, et après, dans ces années « culottes courtes et rubans roses dans les cheveux », chacune, chacun se réfugie dans son intimité parsemée de fleurs de rêves et de tendresse, dans le secret de son coeur… Et aujourd’hui ?
… J’ai 16 ans. Et, hier soir, pour la première fois, j’ai embrassé une fille sur la bouche…

 


Maître d'école tout simplement

Maître d'école, tout simplement

L'École de Papa ... les jours heureux ... pas toujours,  bien sûr ... et pas toujours pour tout le monde ... victime de ses insuffisances et de ses excès ... Tout simplement humaine.

L'École Normale, Formation des Maîtres d'École,  Laboratoire de l'Éducation, Temple des Valeurs de la République,

Pour apprendre à lire à un enfant, on n'a pas besoin de fric, de diplômes universitaires délirants. Un Maitre d'École, avec son cœur, une envie, un morceau de craie et une formation bien pensée suffit.

Aujourd'hui, la France a mal à son école.

Les politiques pensent à leur avenir, à leur place, à leur portefeuille ... Les syndicats veillent sur les intérêts de leurs militants. . . Les parents rêvent de lauriers pour leurs « petits génies » . . .Les professeurs tentent de se protéger des injures et des « coups» ...

Et, assistés par de « redoutables» technocrates généreusement entrelardés d'improbables certitudes ... tout ce beau monde se retrouve au chevet de l'École !

Chère au cœur de Claude Allègre, un des nombreux ministres, l'Éducation Nationale, le « mammouth », gavé de réformes, ivre de « mesurettes », se meurt ... !

Depuis l'assassinat de l'École Normale et de la Formation, que de sottises, que d'âneries et de temps perdu ... Les. marchands d'illusions de Mai 68 sont passés par là ...  TI est interdit d'interdire ...

Une telle énormité se paie au prix fort. Le prix des larmes de l'impuissance, de l'échec . . . 


 Nous, les ventre à patates de Jean-Pierre BiotNous, les ventres à patates

Quelques mousserons, un quignon de pain, une plume de geai, une poignée de noisettes ...

Dans la musette de mon père, parmi ces miettes de vie, j'en ai trouvé des souvenirs ! Toutes les saveurs et les richesses d'un passé qui a oublié de refermer la porte en sortant.

Cette porte qui claque, le lait qui se sauve sur le feu, le givre sur les fenêtres, les chaussettes qui tombent, les gosses qui braillent. .. La vie !

Les taloches qui pleuvent, le père qui gueule, la mère qui pleure, le seau hygiénique derrière la porte ... La vie !

Le «gibier de potence» .né de qui ? né de quoi? né de rien ...

Ces gens de peu, fils dé personne ...

Ils ont aussi une histoire, celle des ventres à patates.

De 1939 à 1958 ... Le temps des possibles impossibles

 

 


 Comment ne pas perdre la tête

Tourbillon froufroutant d'insolente insouciance ... bruissant de riches étoffes, ruisselant de fragrances des parfums à la mode ... la Belle Époque s'enivre d'exubérances de luxes, de fortunes faciles, d'une débauche de réalisations délirantes ...

Bien à l'abri dans les coulisses de cette superbe comédie humaine, .s'enracinent, mûrissent et explosent les ferments de la peur, de la haine, de la jalousie ...

La Belle Époque creuse les tranchées de la guerre 14/18 et prépare l'avènement des Années Folles, submergées de ruisseaux d'absinthe, de torrents de Banania et de marées de « gros rouge».

Elles seront bientôt bâillonnées, attachées au poteau d'exécution et fusillées par les nazis dans un petit matin brumeux sur lequel, 70 années plus tard, le « soleil» n'a toujours pas daigné se lever ...

Le « Village Comtois » ... Un rendez-vous improbable! La Grande Histoire va poser ses valises, ici. Dans cette insignifiante parcelle de la terre de France, éprise de liberté, naîtront et s'inviteront les acteurs d'un séisme à la fois impensable et surréaliste ...

Et pourtant, tout paraissait normal... Les promesses de bonheur et de tendresse illuminent l'avenir de Jeanne et de Louis .. .

 


Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis