La Nouvelle Clinique à la Jonxion à Moval

La Nouvelle Clinique à la Jonxion à Moval

La Nouvelle Clinique privée à la Jonxion

Mars 2016

Sur un terrain de 3 Ha mis gracieusement à disposition par la CAB, il s'agira d'un investissement de 20 M€ pour la création d'un plateau technique complémentaire à la clinique de la Miotte qui deviendrait un service de soin de suite. Le bâtiment devrait disposer de 3 niveaux et de 5000 m2 avec 150 lits (100 en chirurgie et 50 en ambulatoire)

Le nouvel établissement reprendra la totalité des activités de chirurgie pratiquées actuellement réalisés à la clinique de la Miotte :  Orthopédie, chirurgie digestive et viscérale, chirurgie cancéreuse, ophtalmologie, ORL, urologie, endoscopie. La clinique de la Miotte n’accueillera à terme plus que les soins de suite et disposera d’une centaine de lits et places.

Le plateau technique sera très performant et doté d'une toute nouvelle organisation, un travail en amont, et des séjours très courts.

Le personnel devrait être d'environ 200 à 210 salariés pour les deux établissements. Le TGV devrait permettre de favoriser l'intervention de chirurgiens extérieurs

Voici l'endroit ou s'installera la nouvelle clinique :

Emplacement nouvelle clinique Belfort Jonxion

Géographiquement ce terrain est situé sur le tarritoire de la commune de Meroux, mais situé juste à côté des premières maisons de Moval, en face du Chalet Gourmand, à quelques centaine de mètres de la gare TGV et de la Jonxion.

Avec un permis de construire déposé fin 2016 et deux ans de travaux à prévoir, l'ouverture pourrait intervenir en 2019.


le 05 mars 2016

Pierre MERCIER, le patron du Groupe Drancy a fait son choix : ce sera à la Jonxion, à côté de la gare TGV.

Le site présente pour lui de nombreux avantages : il est proche de la gare TGV, du nouvel hôpital, il il est bien desservi par les réseaux de transport et à quasi égale distance de Belfort et de Montbéliard.

Les élus montbéliardais ne l'entendent pas de cette oreille et ont décidé de lancer un appel d'offre pour l'installation d'une clinique privée près de l'Axone. Ce scénario aurait l'accord du ministère de la santé et de l'ARS.

De nombreuses questions restent en suspens :

  • le ministère peut-il décider quand il s'agit d'investissements privés ?
  • y aura-t-il un investisseur prêt à répondre à l'appel d'offres des élus montbéliardais ?
  • y-aura-t-il deux cliniques privées dans l'Aire Urbaine ?

Il y a un mois, nous écrivions ci-dessous "février sera chaud" : il semble que la vague de chaleur syur ce sujet soit loin d'être terminée !


 le 03 février 2016

Dans le monde de la Santé (Hôpitaux et Cliniques) la situation évolue à pleine vitesse ces dernières années : c'est un véritable chamboulement, une révolution qui peut conduire à une désertification médicale dans le pays de Montbéliard.

Après le remplacement des deux hôpitaux de Belfort et de Montbéliard par le Nouvel Hôpital Nord Franche-Comté en-cours d'achèvement à Trévenans dans le Territoire de Belfort, l'enjeu concerne maintenant l'offre d'une clinique privée.

Montbéliard a perdu en quelques décennies ses différentes cliniques, avec la fermeture de la dernière en 2015 : liquidation judiciaire de la clinique des Portes du Jura.

Les élus Montbéliardais montent au créneau

Ou sera la nouvelle clinique Belfort MontbéliardBelfort possède encore une clinique à la Miotte, C'est le groupe propriétaire de la clinique de la Miotte, Dracy Santé, qui est à la manœuvre pour la création de cette nouvelle clinique, et si on lit entre les lignes, il voudrait probablement regrouper l'ensemble de la présence privée dans une nouvelle clinique à construire.

C'est là que le bât blesse : s'il construit cette clinique dans le pays de Montbéliard avec un plateau technique tout neuf, c'est le Territoire de Belfort qui perdrait son offre de santé privée. 

Pierre Mercier le patron de Dracy Santé se voit donc sollicité de toute part avec des offres de terrain dans le pays de Montbéliard d'une part et dans le territoire de Belfort à proximité du nouvel hôpital d'autre part.

Damien Meslot opportuniste

La situation est cruelle, on aura donc : 

  • soit l'hôpital public dans le territoire et la Clinique privée dans le Pays de Montbéliard
  • soit les deux établissement dans le Territoire

Les politiques du pays de Montbéliard montent au créneau toutes tendances confondues : Frédéric Barbier (PS) et Marcel Bonnot (LR) les députés, Martial Bourquin (PS) le sénateur, Charles Demouge (LR), président de PMA. Le député maire président Belfortain Damien Meslot (LR) joue l'ingénu : il défend son Territoire.

L'ARS (Agence Régionale de Santé) jouera-t-elle un rôle d'arbitre ?

Bref, pôle métropolitain ou pas, chacun se la joue perso ! Février 2016 sera chaud dans le nord Franche-Comté !


Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis