Agence de développement commune : ça avance !

Agence de développement commune : ça avance !

L'Aire Urbaine avance : une agence de développement commune ?

Point au 30 juin 2015 :

création agence de développement économique ADN FC Nord Franche-ComtéC'est fait ! L’Aire urbaine a maintenant une agence de développement unique. La fusion du pôle économie de l’Adu montbéliardaise (Agence de développement et d’urbanisme) et de l’Adebt belfortaine (Agence de développement de Belfort et du Territoire) a été validée : Vive l’ADN-FC (Agence de développement du Nord Franche-Comté).

Pour l'instant le pays d’Héricourt, les Balcons du Lomont et de Pont-de-Roide n'ont pas encore rejoint le mouvement. Damien Meslot, président de l’agglomération belfortaine et de l’Adebt, en prend la présidence pour trois ans. Marcel Bonnot, président de l’agglomération montbéliardaise et de l’Adu, est lepremier vice-président et devrait le remplacer à mi-mandat.

Symboliquement cette agence est installée à la Jonxion, elle fonctionne avec douze personnes, issues des deux anciennes agences.Le directeur est le Montbéliardais Gilles Cassotti.

Le budget annuel est de 1,3 million d’euros. la mutualisation des moyens permettrait une économie de 0,4 million euros.

On attend maintenant la suite, pour continuer à faire avancer l'Aire Urbaine : la constitution du pôle métropolitain au 1er janvier 2016 ; et pourquoi pas d'autres fusions dans l'eau, les transports, . . .

Point au 24 février 2015 :

Les choses avancent . . . très lentement . . .

Un conseil d’administration de l’Agence de développement économique de Belfort et de son territoire  (ADEBT) s’est déroulé le 23 février pour entériner les nouveaux statuts de ce qui va devenir l’Agence de Développement Nord Franche-Comté (ADNFC).

La nouvellement agence naîtra du rapprochement de l’ADEBT avec le pôle économie de l’Agence de Développement et d’Urbanisme (ADU) du Pays de Montbéliard. Les nouveaux statuts doivent entrer en vigueur avant le 15 juillet prochain.

L’ADN FC sera chargée de favoriser l’implantation et le développement de nouvelles activités économiques et d’œuvrer au maintien et au développement de l’emploi dans les onze communautés de communes du Territoire de Belfort et du Pays de Montbéliard. 

Point au 10 décembre 2011

Deux jours avant le lancement de la ligne LGV, le CJD (Centre des Jeunes Dirigeants) de l'Aire Urbaine réunissait une assemblée plénière à l'UTBM pour faire le point à mi-parcours sur l'avancement de l'Aire Urbaine. D'éminents invités participaient à cette assemblée : les politiques Pierre Moscovici Président de l''Agglo de Montbéliard, Jean-Michel Vuillaume, maire d'Héricourt, actuel président du Smau, Etienne Butzbach le maire de Belfort, Denis Sommer, vice-président de la Région, Christian Proust. Les membres du CJD ont d’abord remis en perspective l’avancement de la création de l’Aire Urbaine et son évolution, surtout pour souligner le retard dans l’organisation politique de cette entité par rapport aux attentes du monde économique.

En synthèse il a été constaté que les choses ont favorablement évolué avec le lancement de la ligne LGV, la mise à deux fois trois voies de l’autoroute A36, la construction du nouvel  hôpital (le terrassement est achevé, mais les travaux seraient bloqués par manque de financement public), etc. Mais les attentes ne sont pas satisfaites complètement : déficit d’identité, absence de structures communes sur le plan des transports, de la formation, de la recherche, de la communication . . .

Les échanges ont montré que si la volonté commune d’aboutir in fine à une organisation politique commune ont bien progressé, les antagonismes d’antan sont encore bien présents et génèrent à la fois des pertes de temps et d’argent.

A l’heure où tout s’accélère, avec l’arrivée du TGV, les sommets européens à répétition pour trouver une issue à la crise, est-il bien raisonnable de fixer la réalisation complète de cette entité politique à l’horizon 2020 ? Les forces vives, notamment économiques,  de l’Aire Urbaine ne doivent-elles pas pousser nos responsables politiques à accélérer considérablement les calendrier de sa réalisation ?

Bonne nouvelle : Pierre Moscovici a confirmé au cours de cette réunion son accord pour la mise en place d’une Agence de développement économique au niveau de l’Aire Urbaine : un pas dans la nonne direction ! 

Retrouvez le CJD de l'Aire Urbaine sur Facebook en cliquant ici
 


Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis