L'Aire Urbaine candidate à Territoire de soins nume?rique
Aucun commentaire

L'Aire Urbaine candidate à Territoire de soins nume?rique

L'ARS présente la candidature de l'Aire Urbaine à Territoire de soins nume?rique

Belfort — publié le 23/06/2014

Fin 2013, le gouvernement a lancé un appel à projets dans le cadre des investissements d'avenir. Cet appel à projet concerne le programme «Territoire de soins numérique » pour favoriser l’émergence de «territoires d’excellence» pilotes en matière d’usage du numérique, au service de l’amélioration et de la modernisation du système de soins. Les projets, ciblés sur quelques territoires, seront portés par les agences régionales de santé (ARS)

L'ARS de Franche-Comté a présenté la candidature de l'Aire Urbaine à cet appel. Les éléments qui on contribué à ce choix sont :

  • la cre?ation d’un nouveau site hospitalier (CHBM - Centre Hospitalier Belfort Montbe?liard),
  • une pluralite? d’expe?rimentations re?ussies dans le domaine de l’e-sante? (prise en charge des urgences neurologiques par te?le?me?decine, bonnes pratiques en chimiothe?rapie, dossier communicant en cance?rologie...),
  • un espace a? forte cohe?rence socioculturelle et aussi e?conomique avec de grands groupes industriels (Peugeot, Alsthom...) et un tissu de TPE / PME-PMI,
  • une recomposition de l’offre de sante? qui repose sur un nouvel e?quilibre entre la me?decine de ville (ou me?decine de premier recours) et l’ho?pital,
  • la pre?sence du GCS Emosist, qui a de?veloppe? des compe?tences singulie?res dans le domaine de l’e-sante?, et qui est dans ce cadre une re?elle force d’appui. Une pluralite? d’intervenants de?tenant une tradition du travail collaboratif - acteurs e?conomiques, Universite?, SEM Nume?rica, etc.

Le projet vise a? faciliter et a? renforcer les coope?rations existantes entre tous les acteurs (pre?vention/soins/me?dico-social/social) par la mise a? disposition d’une plateforme et d’un bouquet de services nume?riques dont l’orientation premie?re sera la coordination d’appui aux professionnels de sante? autour des patients en situation complexe, dont la prise en charge est difficile a? coordonner.

Ces outils nume?riques devraient faciliter la prise en charge et le maintien a? domicile : outils de coordination, dossier partage?, dispositifs de suivi et d’alerte, domotique...

Cette plateforme a une vocation plus large en offrant des services tre?s diversifie?s visant a? faciliter les parcours de vie, de sante? et de soins sur l’ensemble du territoire afin d’e?viter les ruptures (me?decine de ville/ho?pital, sante?/social/me?dico-social, pre?vention/soins...).

Mais chaque région a présenté un projet et seulement 3 à 5 seront retenus. Ils se partageront alors une manne de 80 M€ pour le mettre en œuvre

.

 

 

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis