Chômage dans l'Aire Urbaine : la responsabilité de nos politiques ?

Chômage dans l'Aire Urbaine : la responsabilité de nos politiques ?

 

Le chômage dans l'Aire Urbaine augmente plus vite que la moyenne nationale : de novembre 2011 à novembre 2012 il a augmenté de 16.5% contre 10,4 % en moyenne nationale.

Nos hommes politiques ont-ils une part de responsabilité ?

L'Aire Urbaine forme un pôle de + de 300 000 habitants. ce n'est pas négligeable entre Strasbourg et Lyon. Ce pôle est maintenant desservi par une gare TGV. C'est très bien.

Mais il reste morcelé entre 3 départements Doubs, Haute-Saône et Territoire de Belfort sans réelle gouvernance commune. On sait les difficultés qu'ont les entreprises de participer aux appel d'offre de Belfort quand elles ont leurs siège à Montbéliard ou vice-versa.

Et nos hommes politiques pendant ce temps ? Sont-ils en train d'œuvrer pour construire une véritable entité administrative avec un pouvoir fort pour créer une zone attractive ?

Chacun se bat contre son propre camp

Pas vraiment : l'un occupe les élus de sa ville avec l'abatage des arbres e la place d'Armes. Son futur rival aux municipales a déjà entamé sa campagne. Au sud l'un annonce un gigantesque projet commercial alors que le second pole du Pays y est farouchement opposé. Chacun se bat contre son propre camp tant du côté de Belfort que de Montbéliard. Le SMAU présidé par Héricourt pendant deux ans fut relativement silencieux pendant ce temps. Le ministre à Paris parait bien loin de ces préoccupations terre à terre.

Est-ce qu'une réelle Aire Urbaine, une et indivisible n'aurait pas une attractivité plus importante pour attirer des investisseurs et créer des emplois ?

La question mérite d'être posée.

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis