Débat Proust / Meslot sur la construction de l'Aire Urbaine

Débat Proust / Meslot sur la construction de l'Aire Urbaine

Belfort — publié le 20/06/2013

Organisé par Christian Proust à la CCI mercredi 19 juin, le débat avec Damien Meslot et Christian Rayot a rassemblé de nombreux spectateurs, preuve de l'intérêt que suscite la construction de l'Aire Urbaine. Débat belforto / belfortain, la participation de personnalités du Pays de Montbéliard n'était pas programmée, mais l'arrivée impromptue de Marie-Noelle Biguinet, et le culot de Damien Meslot ont permis à cette dernière de participer au débat.

Après un bref rappel des réussites de la construction de l'Aire Urbaine : gare TGV, mise à 3 voies de l'autoroute, université, nouvel hôpital Christian Proust a vite évacué la solution de la fusion des agglomérations pour faire la promotion de la mise en place d'un pôle métropolitain, certainement beaucoup plus facile à mettre en œuvre comme le montre la carte des projets en-cours

Damien Meslot et Marie-Noëlle Biguinet sont beaucoup plus en retrait sur la mise en œuvre d'une entité administrative fusion ou pôle métropolitain et sont plutôt partisans de la mise en commun des compétences sur des sujets comme l'eau, les transports, etc . . . (NDLR : C'est étonnant pour les élus locaux de l'UMP qui refusent à priori la mise en œuvre  d'une structure pourtant créée en 2010 dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales sous l'ère Sarkozy)

Christian Rayot a insisté naturellement sur l'importance de la Communauté de Commune du Sud Territoire dans l'Aire Urbaine, en 3eme position en terme de nombre d' habitants dans l'agglo, bien que le nom de Delle n'apparaisse pas dans la désignation habituelle de l'Aire Urbaine. Il a présenté un argumentaire particulièrement bien construit sur la mise en œuvre  de pôle métropolitain et sur la responsabilité des élus qui seraient sévèrement jugés s'ils ne faisaient pas sensiblement avancer cette construction lors du prochain mandat.

En synthèse il semble qu'il y avait lors de ce débat une convergence entre les différents intervenants pour avancer vers cette construction, masquée en partie par les ambitions partisanes des uns et des autres.

Pour notre part, nous souhaitons que les prochaines élections amènent aux commandes une génération ambitieuse et efficace d'élus qui travaille pour le bien commun et évite que notre petite région de 300 000 habitants disparaisse des écrans radars dans la carte économique et politique.

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis