L'Aire Urbaine en panne ?

L'Aire Urbaine en panne ?

L'Aire Urbaine en panne ?


De l'eau dans le gaz dans l'Aire Urbaine ? C'est ce qu'il semble quand on examine les faits récents. Tantôt c'est le Président côté Montbéliard qui invite son copain de promo, par ailleurs président de la SNCF. Les élus de Belfort ne sont pas là. Tantôt c'est un député Belfortain qui fait venir la ministre de la santé pour poser la première pierre de l'Hôpital Médian. Les élus de Montbéliard sont absents à leur tour. Naturellement tout le monde à de bonnes excuses à présenter. En réalité on sent confusément que çà ne fonctionne plus. Il n'y a pas d'entente ni de volonté commune pour faire avancer les choses. On a l'impression d'assister à des gamineries de cours de récré !

Pourtant çà semblait bien parti avec un séminaire de septembre 2009 à l'Axone. Là, tout le monde semblait d'accord et prêt à avancer main dans la main. En effet une entité aire urbaine de 300 000 personnes, çà aurait de la gueule et çà pèserait son poids entre Mulhouse et Besançon. On ne viendrait peut-être pas lui retirer son Samu comme çà, on y regarderait à deux fois. Mais aujourd'hui écartelé entre 3 départements et des "responsables politiques" qui ont des attitudes puériles, qu'est-ce que çà pèse, l'Aire Urbaine ?

Il y en a qui ont déjà bien fait avancer les choses, d'autres non ! Il y en a qui parle de regroupement avec Mulhouse ! ! ! Regrouper quoi Belfort ou l'ensemble de l'Aire Urbaine : il risque d'y avoir de sérieux blocages psychologiques . . . Il y en a qui ont refusé en 1983 la création d'un département proposée par le Premier Ministre d'alors, pour ne pas faire de peine aux Bisontins. Quel dommage !

Dire que nous avons régulièrement des pointures d'envergures nationales parmi les élus ou responsables de l'Aire Urbaine, des gens qui ont été ministre, ou qui aspirent à le devenir. Certains rêvent même à la magistrature suprême. Mais peut-on postuler à de telles responsabilités si on est même pas capable de faire avancer un dossier comme celui de la création administrative de l'Aire Urbaine sur lequel tout le monde semblait d'accord. Est-ce que la classe politique la plus bête du monde est chez nous ? En tous cas, les attitudes actuellement constatées pourraient le laisser penser. 

Alors l'Aire Urbaine, elle existe dans les faits. Une grande partie des entreprises, des habitants sont des Airurbains dans leur activité, leur travail, leurs déplacement et leurs loisirs. Alors si on veut l'Aire Urbaine, rappelons nos élus à leur responsabilités !

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis