Internet Très Haut Débit (THD) Nord Franche-Comté

Internet Très Haut Débit (THD) Nord Franche-Comté

Programme Très Haut Débit dans l'Aire Urbaine THD

En 2008, le SMAU (Syndicat Mixte de l'Aire Urbaine) avait lancé le programme de la BLHD (Boucle Locale Haut Débit de 2 Méga) soit 10 M€ pour équiper les entreprises et les administrations.

Projet très Haut Débit (THD) Aire Urbaine Belfort Montbéliard Héricourt

Aujourd'hui les usages d'internet, tant des particuliers que des professionnels ont évolués à vitesse V, et laissent cette technologie presque dépassée. C'est pourquoi le SMAU a lancé l'étude de l'équipement en THD (100 Méga). Cette étude a été présentée le 25 septembre au conseil d'administration du SMAU qui a confirmé la nécessité d'avancer rapidement sur cette question pour maintenir et renforcer l'attractivité du territoire Nord Franche-Comté.

A priori l'opérateur Orange s'est engagé à installer ce très haut débit dans toutes les communes de la CAB (périmètre 2010) et dans celles de PMA (pays de Montbéliard Agglomération). Le projet du SMAU concerne donc toutes les autres communes du périmètre du SMAU, c'est notamment le cas des autres communautés de communes comprenant notamment les zones rurales.

Deux scénarii ont été chiffrés : un équipement 100% fibre optique (FTTh) à 53,2 M€ dont 28,5 M€ resterait à la charge des collectivités après subventions de l'Etat et de la Région. Un autre scénario mixte Fibre et fil de cuivre se monte se chiffre à 35,1 M€ dont 19,3 M€ à la charge des collectivités.

La balle est aujourd'hui dans le cas des départements (Doubs, Haute-Saône et Territoire de Belfort) qui doivent se prononcer sur leur contribution. Le reste sera à financer par les communautés de communes.

Et la 4G dans tout ça ?

Tout à leur (bonne) volonté de réduire une fracture (numérique) les responsables n'ont pas vu arriver une autre fracture, tout aussi importante pour le renforcement de l'attractivité de nos territoires. cette fracture est celle du réseau 4G pour l'accès internet sur smartphones et sur tablettes.

Les personnes qui ont voyagé cette année ont pu se rendre compte que, en dehors des centres villes de Belfort et de Montbéliard, nos territoires sont plutôt mal loti en la matière.

Une autre fracture (numérique) à réduire . . .en relation avec les opérateurs nationaux.

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis