Jean-pierre Chevènement ne se représente pas au Sénat

Jean-pierre Chevènement ne se représente pas au Sénat

Jean-Pierre Chevènement ne brigue pas un nouveau mandat de sénateur

Ancien ministre de l'Éducation nationale (1984-1986), de la Défense (1988-1991) et de l'Intérieur (1997-2000), candidat à l'élection présidentielle de 2002, M. Chevènement a été député du Territoire de Belfort entre 1973 et 1997, puis de 2000 à 2002.

Il est le sénateur du Territoire de Belfort depuis 2008.

Il annonce sur son blog qu'il ne se représentera pas pour un nouveau mandat lors des élections sénatoriales prévues le 28 septembre 2014. Né en 1939, donc âgé de 75 ans, cela ressemble à une résolution sensée de laisser la place aux jeunes. C'est surtout une formidable manière d'anticiper une défaite probable de la gauche à ces élections.

Miraculé en 1998 lorsqu'il ressort d'un coma après un accident d'anesthésie, il nous a habitué à ressurgir lorsqu'on ne l'attendait plus.

Il exprime d'ailleurs son intention de continuer le combat politique : Mon combat politique a toujours été un combat d’idées et à ce combat je veux consacrer tout mon temps, car la tradition du républicanisme civique doit être relevée dans notre pays. Je resterai, bien entendu, disponible pour le salut public. Je continuerai à agir par la pensée et par la plume et prendrai prochainement les initiatives nécessaires à l’œuvre de refondation républicaine.  

Yves Ackermann président socialiste du conseil général du Territoire de Belfort peut trembler, car il est dans la ligne de mire du "Che", son meilleur ennemi sur le plan local.

Inversement Damien Meslot, député maire UMP de Belfort sourit : il a en effet bénéficié des luttes fratricides entre socialistes et chevènementistes lors des dernières municipales. Mais attention, demain est un autre jour : le lion n'est pas mort, il peut toujours mordre . . .

Une trace dans l'Histoire

Jean-Pierre Chevènement laissera dans l'histoire son empreinte sur Belfort et sur l'Aire Urbaine. Il a en effet beaucoup apporté à Belfort et sa région avec notamment l'arrivée du TGV, la création de l'UTBM, le nouvel hôpital Nord Franche-Comté, le maintien de la présence militaire de deux régiments, etc . . .

On notera cependant aussi ce qui n'a pas été mené à terme : l'unification de l'Aire Urbaine Belfort Montbéliard . . .et çà, c'est bien dommage . . .

 


 

Laisser un commentaire

Cliquez ici pour annuler la réponse

requis

ne sera pas publié, requis